Mon anniversaire à l’école

Cette semaine, c’était mon anniversaire. Je suis donc arrivée à l’école comme d’habitude. Les élèves ont déposé des petits mots gentils sur mon bureau les uns après les autres. Un peu après que la classe ait commencé, 2 mamans sont entrées avec des ballons dans ma classe suivies des élèves de mon autre classe. Ils se sont alors tous mis à me chanter joyeux anniversaire en Français.

En début d’année , tous les enseignants remplissent un formulaire sur leurs goûts, leurs souhaits pour leur classe…Les parents se sont tous cotisés pour m’offrir un bon cadeau pour mon magasin préféré, des objets pour la classe, et toutes mes gourmandises préférées; mes chewing-gums, ma boisson, … J’ai bien sûr, versé ma larmette…

Qu’il est bon de se sentir appréciée.

Publicités

Zion-2

 

Le dimanche, nous allons à Zion-entrée nord. Il faut alors sortir du  parc , reprendre l’Interstate 15 direction Salt Lake City. Le ticket d’entrée de Zion permet d’entrer dans ce parc.

Là aussi, nous avons fait la plus petite des randos Timber Creek Overlook Trail 1,6 km avec un magnifique point de vue à la clé.

Ce côté, Kolob , moins touristique , est supposé être moins spectaculaire. Nous, nous l’avons trouvé incroyable!

Par contre comme tous les autres parcs de l’Utah, il faut prendre le risque de croiser un animal sauvage..mais en fait il y en a aussi hors parcs, dans notre jardin règulièrement.

 

 

St Georges

Depuis le debut de l’année scolaire, j’entends mes élèves me dire:

  • Je vais à St Georges ce we ! Les parents viennent alors chercher les enfants avant la sortie de l’école. Ceci pourrait faire l’objet d’un article, d’ailleurs car , ici , les parents viennent chercher leurs enfants quand cela leur convient, pour un rdv, un we, des vacances.

Donc , nous voilà partis pour St Georges, 5 h de route, reputée pour son climat doux et c’est vrai que nous étions en tee-shirt en février ce qui nous change un peu de notre neige.

St Georges, c’est rouge. Des pierres aux couleurs magnifiques, un temple mormon splendide. On a adoré le Red Hills garden et le Pioneer Park.

Cependant, le we aura été de courte durée car a été annoncé une tempête de neige , la pire de l année. Nous sommes donc rentrés plus tôt que prévu pour éviter d’être coincé au retour. Les derniers kilometers ont été difficiles…

20180218_160553_HDR

Zion

20180324_123321_HDR.jpgZion, c’est spectaculaire! Difficile d’accès et à 5h de chez nous, nous y avons passé 2 jours.

Partis le vendredi soir, nous avons roulé jusqu’à un hôtel miteux de bord de route. Le lendemain, après 1h30 de route, nous voilà arrivés dans un décor de far west.

Grâce à Queen B qui est en 4th grade, nous économisons encore 30$ d’entrée. Dans ce parc, et de mi-mars à fin octobre, on pose sa voiture et on circule en bus gratuit. On a donc passé la journée à se balader en empruntant le bus de temps en temps pour nous emmener d’un point à un autre.

Avec Little A, on a fait des petites randos :

– Emerald Pool trails 1h environ. Attention, on avait les pieds trempés.

– Weeping Rock trail 800m joli point de vue.

On voulait aller jusqu’à l’entrée des Narrow mais à cause des risques d’innondations, elles étaient fermées. En 2 min, une rivière peut devenir un torrent.

J’ai aussi beaucoup aimé flâner dans le tout petit centre ville, manger chez Oscar’s.

Suite Zion-2 avec Kolob canyon.

 

Tu sais que tu vis en Utah quand…

eTu sais que tu vis en Utah quand…

  • Tu n ‘es plus surpris de croiser biches et cerfs.
  • Tu es en tee-shirt et , 2 h après, il neige.
  • Les gens d’ici se promènent en tongs à -1 degrés alors que toi tu es en bottes de neige.
  • Tu sors le dimanche et que la ville est vide. (Tout le monde est à la messe pour 3 h et ce de façon échelonnée toute la journée pour optimiser les églises vu le nombre de fidèles)
  • Tu fais attention à la taille de ton décolleté et que tes épaules soient couvertes.
  • Tu colles des stickers sur tes Boule et Bill , à l’école, car une femme y est représentée avec un décolleté un peu trop plongeant ou que Boule se promène nu sur la plage.
  • A la piscine, certaines personnes se baignent habillées.
  • Il y a 40 cm de neige mais que personne n’est gêné pour rouler.
  • Tu as le choix entre les plus beaux parcs nationaux pour tes we.
  • Tu dois acheter une bomber anti-ours pour aller camper.
  • Ton voisin te ramasse tes poubelles renversées par le vent, t’aide à déneiger ou t’amènes des cookies  pour te souhaiter la bienvenue.
  • Une amie te dépose généreusement la Bible des Mormons devant ta porte en ayant souligné les passages importants.

Tu sais que tu t’américanises quand…

A midi, j’ai tenté pour la première fois un plat servi à l’école que les enfants adorent: le céleri cru trempé dans le peanut butter. J’ai adoré ! Et là, je me suis dit que c’était une étape de plus du côté américain.

Voilà, tout ce qui me fait dire que l’on s’est un peu américanisé.

Tu sais que tu t’américanises quand :

  • Tu sors le soir acheter une babiole et tu emmènes tes enfants en pyjama avec toi.
  • Tu dînes à 17h30.
  • Tu te fais livrer des boites de cookies.
  • Tu fais 10 h de route juste pour un we.
  • Tu passes chercher ton blondie latte au Starbucks avant le travail et bien sûr tu le fais customiser avec la quantité de mousse souhaitée , le type de lait, la quantité de café, de sucre…
  • Tu attends que le caissier te mette tes courses dans les sacs.
  • Tu as 20 minutes pour manger et que tu en profites pour travailler 10 minutes.
  • Tu apportes, à tour de rôle, des verres de 1/2 l de soda à tes collègues.
  • Tu remercies tes élèves , toute la journée, de se mettre en rang calmement, de bien travailler, de respecter les règles.
  • Tu vas faire une manucure toutes les 3 semaines.
  • Ton fils de 4 ans mange des biscuits apéritifs  (Goldfish)  ou des M&Ms à l’école (fournis par la maitresse) pour le snack et qu’il te dit que ceux que tu lui proposes  ( fruits, fromages ) sont mauvais.
  • Tu évites  tout sport  un peu dangereux pour éviter une note d’hôpital à tes frais.
  • Tu te soignes par consultation au téléphone pour éviter les 150 dollars de consultation de ta poche.
  • Tu te promènes toujours avec ta boisson eau ou autre.
  • Tu invites pour un anniversaire et que personne ne répond mais que tout le monde débarque le jour J.
  • Ton fils te dit qu’il veut « mover » et que ta fille te demande comment on dit password en français.

 

 

We à Moab

Le we dernier, nous sommes allés à Moab au sud de l’Utah et 5 h de chez nous car oui comme les américains 5 h ce n’est rien…

Nous avions loué une caravane- trailer avec deux chambres car les prix à Moab sont exorbitants.  Il faisait assez frais  0 degrés. D’autant plus qu’un petit malin – LITTLE  A- a eu le bon ton de tourner le bouton du chauffage sur 0. Nous avons donc eu très très froid.

Sinon nous avons visité Arches national park.  Queen B puisqu’elle est en 4th grade aux USA nous donne la gratuité de tous les parcs nationaux . Nous économisons donc 25 dollars. Les enfants prennent la brochure rangers et ont des activités dans une brochure pour gagner un badge de ranger. Nous partons pour découvrir Delicate Arch, THE arche à voir mais après 1h de marche nous renonçons à aller plus loin faute de crampons car  cela glisse beaucoup et nous sommes en hauteur avec des ravins impressionnants. Dommage mais cela sera pour une prochaine fois au printemps.

 

Le lendemain balade pour découvrir Corona Arch. Notre préferée ! Un paysage à couper le souffle en dehors des parcs nationaux. Des cordes pour se tenir, une allure d’aventure à la Indiana Jones.

3,2,1 partagez !

Bon ,  le plus clair de mon temps, je le passe à l’école. Du lundi au vendredi, du matin au soir, je suis entre mes 4 murs. J’adore enseigner ici. J’aimais déjà enseigner en France mais là je trouve une certaine liberté et un enthousiasme réjouissant.

En tant qu’école d’immersion, nous respectons les programmes de notre Etat  mais cela ne m’empêche pas d’essayer d’apporter ma touche personnelle et d’essayer de m’adapter aux pratiques locales. Ici, le côté fun est plutôt bien vu même si nous ne faisons pas que cela bien sûr. J’ai eu droit à une formation pour les profs .

La modalité que j’ai développée depuis ces quelques mois est le travail par deux et plus particulièrement ce que j’appellerais le partner share. Il s’agit bien sur de réfléchir et d’accomplir une tâche à deux. Vous me direz , rien de révolutionnaire, mais c’est plus que cela. Mon temps d’instruction doit être reparti de la sorte  50/50.  50 % je parle, 50 % les élèves parlent. Très régulièrement , je leur demande donc de verbaliser leurs pensées, les concepts, les procedures. 3,2,1 partagez…. Et là, je me promène pour écouter ce qui se dit, féliciter chaudement les efforts des uns et des autres pour verbaliser en Français et utiliser telles ou telles structures langagières utilisées.

Une autre modalité utilisée ici est le travail en collectif mais pas comme nous l’entendons en France. Nous résolvons les situations problèmes ensemble et les élèves répondent tous ensemble en chorale. Nous entrecoupons de partner share, de recherches à deux. C’est très étrange pour nous profs Français. Nous lisons aussi tous ensemble pour ne pas que les élèves se sentent en échec.

Enfin, pour finir, j’utilise beaucoup plus les gestes pour mémoriser des concepts. Par exemple, pour le concept de la commutativité de l’addition, j’ai demande aux élèves de me faire un geste. Ils adorent, ils proposent tous quelque chose au même moment. Bruit assuré. Je choisis le plus adapté ou le plus vu et pendant les heures, les jours qui suivent nous répétons: c’est la propriété de la commutativité en faisant le geste choisi.

J’aurais tellement à dire sur le sujet…à suivre….

 

 

 

 

Award

Et oui notre Queen B, 9 ans,  a été élue élève du mois de sa classe pour avoir fait preuve de beaucoup de  perséverance. C’est vrai que depuis qu’elle est arrivée, elle execute au mieux ce qu’on lui demande alors qu’elle ne comprenait strictement rien au départ. Elle s’est rarement découragée, trouvant toujours un intérêt à ce qui lui était proposé , se réjouissant de sa bonne entente avec les élèves de sa classe alors qu’elle ne parlait pas un mot d’anglais.

Et ce jour-là, elle est revenue en nous montrant sa médaille, nous racontant sa conversation avec la principale car elle a été convoquée, par haut parleur,  dans son bureau. Son portrait a été affiché dans le hall de l’école de 700 élèves. Nous étions tellement fiers avec son papa.

Quant à moi, je vais devoir nominer un de mes élèves dans deux semaines et je me réjouis d’avance du bonheur que cela va lui procurer. Au delà de tout cela, je me réjouis de récompenser son travail acharné et sans aucun doute , ceux qui ne sont pas nominés vont faire la maximum pour être nominés la fois suivante.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑